Guerre en Ukraine : Kiev appelle les habitants de Kherson à évacuer la ville

Europe

La vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, a appelé lundi 21 novembre dans la soirée les habitants de Kherson à « évacuer » la ville pour l’hiver. Selon elle, la « situation sécuritaire difficile » et « les problèmes d’infrastructures » pourraient rendre le passage de l’hiver compliqué.

Reprise le 11 novembre, la ville de Kherson est de nouveau sous les bombardements russes. Selon la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, « la situation sécuritaire difficile dans la ville » et « les problèmes d’infrastructures » pourraient y rendre difficile le passage de la saison hivernale. Elle a donc appelé, lundi 21 novembre 2022 sur la chaîne de messagerie Telegram, les habitants de Kherson, « en particulier [les] catégories vulnérables de citoyens : les femmes avec enfants, les personnes âgées, les malades et les personnes à mobilité réduite » à « évacuer » la ville pour l’hiver.

« Pas de chauffage, pas d’électricité, pas d’internet. La débrouille. »

Dimanche, Stéphanie Pérez, journaliste de France Télévisions présente sur place avec une équipe de tournage, partageait sur Twitter ses conditions de vie. « Pas de chauffage, pas d’électricité, pas d’internet. La débrouille. Comme tous les Ukrainiens que nous rencontrons », racontait-elle.

Et, avec l’arrivée progressive de l’hiver, les températures devraient encore chuter, pour atteindre les 0 °C dès ce mardi soir, selon Météo France . Le gouvernement propose donc « une évacuation gratuite vers Kryvyi Rih, Mykolaïv et Odessa, explique Iryna Verechtchouk. Un hébergement gratuit dans des abris, une aide humanitaire, de la nourriture et un soutien médical seront fournis. »

Kherson déjà évacuée le 18 octobre

C’est la deuxième fois que les habitants de Kherson sont appelés à quitter la ville en moins de deux mois. Le 18 octobre, les autorités d’occupation russes avaient fait la même demande. Un responsable de l’occupation russe à Kherson, Vladimir Saldo, avait affirmé le 28 octobre qu’au moins 70 000 abitants avaient été évacués de la région.

 

ouest-france.fr

Propriétés Iris

Debrecen, Nagyerdei körút - Renewed flat in the Center

58 m2 appartement a louer
230 000 Ft

Debrecen, Csapó utca - Renewed flat close to Fórum

30 m2 appartement a louer
140 000 Ft

Debrecen, Szoboszlói út

65 m2 appartement a louer
190 000 Ft

Hosszúpályi, Bagosi utca - Family house for sale

132 m2 maison à vendre
28 000 000 Ft

Debrecen, Csapó utca - Studio flat in city center

32 m2 appartement a louer
140 000 Ft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *