L’avortement est désormais un droit constitutionnel en France

Europe

Lundi, la France a été la première au monde à inscrire la protection du droit à l’avortement dans sa constitution.

“Nous avons une dette morale envers toutes les femmes qui ont souffert des avortements illégaux dans le passé”

– a déclaré le Premier ministre Gabriel Attal, en ouvrant le débat de la session conjointe des deux chambres du Parlement, le Congrès. Après 16 ans, les représentants et les sénateurs se sont réunis à nouveau au Château de Versailles pour modifier la Constitution et ont adopté à une large majorité (780 voix pour et 72 contre) le projet de loi du gouvernement, dont le texte avait déjà été approuvé séparément par l’Assemblée nationale et le Sénat.

Le président Emmanuel Macron a salué l’amendement comme une “fierté française” et un “message universel”.

“Célébrons ensemble l’inscription d’une nouvelle liberté garantie dans la Constitution !”

– a écrit le président dans son message publié sur les réseaux sociaux. Quatre jours avant le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, la réforme insère la phrase suivante dans l’article 34 : “La loi définit les conditions dans lesquelles les femmes peuvent exercer la liberté qui leur est garantie d’interrompre leur grossesse”.

Lundi soir, la Tour Eiffel s’est également illuminée à l’occasion du vote. Le 8 mars 2023, le président Emmanuel Macron s’est engagé à inscrire le droit à l’avortement dans la Constitution après que la décision de la Cour constitutionnelle américaine d’autoriser les États américains à interdire l’avortement a suscité l’inquiétude en France.

Selon les sondages, plus de 80 % des Français sont favorables à l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution, qui a progressivement gagné une majorité parmi les hommes politiques. Lors du vote au Congrès, une majorité significative de représentants de la droite, traditionnellement plus sceptiques à l’égard de l’avortement, a soutenu la réforme. L’avortement a été légalisé en France en 1975, quatre ans après que 343 femmes, dont les actrices Jeanne Moreau et Catherine Deneuve et les écrivaines Simone de Beauvoir, Marguerite Duras et Françoise Sagan, eurent révélé dans un appel choquant qu’elles s’étaient fait avorter illégalement.

(MTI)

Propriétés Iris

Debrecen, Rákóczi utca

63 m2 appartement a louer
300 000 Ft

Debrecen, Piac utca

36 m2 appartement a louer
210 000 Ft

Felsőzsolca

12 160 m2 industriel à vendre
3 000 000 000 Ft

Berettyóújfalu, Bessenyei Lakótelep

50 m2 appartement a louer
130 000 Ft

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *