Suède et Finlande dans l’Otan : la Hongrie promet son soutien mais retarde encore sa ratification

Europe National

Sous prétexte de faire passer des lois pour complaire à l’Union européenne, Budapest retarde son vote au Parlement pour l’adhésion de Stockholm et Helsinki. Le Premier ministre Viktor Orban a cependant promis son soutien aux deux pays.

La Hongrie, seul pays de l’Otan avec la Turquie à ne pas avoir ratifié l’adhésion de la Suède et la Finlande, a réitéré mercredi son soutien aux deux pays nordiques, tablant sur une ratification dans les prochaines semaines.

Les Finlandais et les Suédois sont nos alliés, et tout comme nous pouvons compter sur nos alliés, ils peuvent compter sur nous aussi​, a déclaré lors d’une conférence de presse Gergely Gulyas, chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban.

Notre but est […] que le Parlement ratifie leur demande d’adhésion à l’Otan cette année​, au cours de la session d’automne ​qui s’achève le 7 décembre, a-t-il ajouté.

Viktor Orban charge l’UE pour justifier son retard

Pour expliquer ce retard, il a mis en avant un embouteillage législatif du fait de la série de mesures anti-corruption que doit adopter le Parlement en réponse aux craintes de la Commission européenne, qui bloque des milliards d’euros de fonds.

Le nombre de lois qui restent (à voter) dépend du moment et de la manière dont l’accord avec la Commission est conclu​, a déclaré le responsable hongrois. Nous traitons (les exigences européennes) une par une, […] et si nous parvenons à nous entendre, l’Assemblée nationale aura alors le temps de s’occuper de la ratification ​de Stockholm et Helsinki à l’Otan, a-t-il ajouté, réfutant vouloir exercer une pression sur la Commission.

L’opposition a demandé à plusieurs reprises que la question soit mise à l’ordre du jour du Parlement, une requête systématiquement refusée par le parti au pouvoir. Les socialistes ont dénoncé une décision incompréhensible​, tandis que la formation libérale Momentum accuse le gouvernement de chantage ​envers l’Union européenne (UE).

Hongrie et Turquie retardent l’adhésion de la Suède et de la Finlande

À la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la Suède et la Finlande cherchent à intégrer l’Alliance atlantique. Mais le président turc Recep Tayyip Erdogan bloque depuis mai leur entrée dans l’Otan, les accusant de protéger notamment des combattants kurdes du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) et des Unités de protection du peuple (YPG), considérés comme terroristes par Ankara.

La position hongroise est fondamentalement différente ​de celle de la Turquie, a souligné Gergely Gulyas. Nous, de notre côté, nous n’avons pas d’objections​, a-t-il dit.

À ce jour, 28 États membres – sur 30 – de l’Alliance atlantique ont ratifié l’adhésion des deux pays nordiques, qui doit être approuvée à l’unanimité.

 

 

ouest-france

pixabay

Propriétés Iris

Debrecen, Nagyerdei körút - Renewed flat in the Center

58 m2 appartement a louer
230 000 Ft

Debrecen, Csapó utca - Renewed flat close to Fórum

30 m2 appartement a louer
140 000 Ft

Debrecen, Szoboszlói út

65 m2 appartement a louer
190 000 Ft

Hosszúpályi, Bagosi utca - Family house for sale

132 m2 maison à vendre
28 000 000 Ft

Debrecen, Csapó utca - Studio flat in city center

32 m2 appartement a louer
140 000 Ft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *