Conférence de l’ambassadeur d’Irlande à l’université de Debrecen

Université

La conférence “L’Irlande et l’Union européenne 1973-2023” a été organisée mercredi à l’Université de Debrecen par Ronan Gargan, ambassadeur d’Irlande en Hongrie, qui a visité l’institution à l’invitation de l’Institut anglo-américain de la Faculté d’Humanité, écrit unideb.hu.

L’Irlande a officiellement rejoint la Communauté européenne le 1er janvier 1973, il y a 50 ans. 83 % des électeurs irlandais ont voté en faveur de l’adhésion.

Ce demi-siècle est une bonne occasion de réfléchir aux résultats de l’adhésion de l’Irlande à l’Union européenne (UE) et à ce que cela signifie d’être à la fois irlandais et européen

– a déclaré Ronan Gargan à l’ouverture de sa présentation sur l’île.

Dans sa présentation, l’ambassadeur a souligné l’impact positif de l’adhésion à l’UE sur l’économie et la société irlandaises, et a parlé du Brexit et de l’initiative stratégique “Global Ireland 2025”, dont un élément important est l’adhésion de l’Irlande au Conseil de sécurité des Nations unies en 2021-22. En outre, le Brexit a eu un impact sur les actions et les plans stratégiques du gouvernement irlandais en ce qui concerne les défis du changement climatique.

Après la présentation, Ronan Gargan a ouvert l’exposition d’affiches intitulée EU 50 – Ireland 1973-2023, qui présente les succès et les réalisations des 50 années écoulées depuis l’adhésion et qui, entre autres, couvre le rôle central de l’agriculture et de la pêche, qui sont décisives dans la vie des Irlandais, et de l’industrie agricole et alimentaire, qui emploie près de 170 000 personnes et dont la valeur des exportations de produits alimentaires et de boissons irlandais avoisine les 15 milliards d’euros par an.

L’exposition consacre un panneau spécial au rôle de l’Irlande dans la vie diplomatique de l’Union européenne et dans le commerce et décrit également les progrès réalisés dans le domaine de l’égalité de traitement, des possibilités de formation, des conditions de travail et de l’emploi.

L’exposition décrit également l’état de l’éducation. Grâce au programme Erasmus, depuis son lancement en 1987, plus de 65 000 étudiants et travailleurs irlandais ont pu poursuivre leurs études à travers l’Europe.

Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer l’Irlande sans l’Union européenne, tout comme l’UE sans l’Irlande

– a conclu le diplomate.

Après la présentation et l’ouverture de l’exposition, Róbert Keményfi, doyen de la Faculté d’Humanité, a accueilli l’Ambassadeur Ronan Gargan, qui a fait l’éloge du travail de la faculté dans le domaine de l’éducation culturelle irlandaise, tout en promettant de fournir tout le soutien nécessaire à la poursuite d’un enseignement de haute qualité à l’avenir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *