LMP critique le modèle de restructuration des universités

Université

Les universités qui ne participent pas au programme de restructuration du gouvernement perdront leur financement pour le développement, ce qui démentira les affirmations du gouvernement selon lesquelles la réforme est volontaire, a déclaré le parti d’opposition LMP.

László Lóránt Keresztes, le chef du groupe parlementaire du parti, a déclaré que les législateurs du Fidesz avaient « confirmé cela » lors de la réunion de la commission culturelle, « et donc les mensonges du gouvernement ont été renversés ». Keresztes a insisté sur le fait que le véritable objectif de la réorganisation était « de développer une influence politique complète et de contrôler le financement de l’Union européenne ». Les partis gouvernementaux ont rejeté le projet de proposition de LMP visant à accorder les garanties exigées par les universités, à préserver leur autonomie et à garder les droits de leurs sénats et doyens intacts, a noté M. Keresztes. LMP a également proposé que les membres du conseil d’administration de la fondation n’aient pas leur mot à dire sur les questions professionnelles, et que les augmentations de salaire soient financées indépendamment du programme de réforme, a-t-il dit. Il a déclaré que le gouvernement réfléchissait à la réorganisation financière des universités qui choisissent de ne pas participer au programme de restructuration, et a appelé toutes les personnes concernées à soutenir la pétition en ligne de la LMP pour l’autonomie des universités.

 

hungarymatters.hu

pixabay

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *