Luca Kozák de Debrecen a remporté le 100 mètres haies aux Jeux européens de Cracovie

Sport

Les athlètes hongroises ont connu un excellent début de deuxième journée également en deuxième ligne des championnats d’Europe par équipe qui se déroulent dans le cadre des Jeux européens de Cracovie, où Luca Kozák a remporté le 100 mètres haies dames selon le formulaire papier, et Bianka Bartha-Kéri a couru au niveau des championnats du monde avec un temps de moins de deux minutes et a terminé deuxième, en battant Bálin Szeles au 110 haies masculin et Doná Varga au lancer du marteau.

L’équipe a commencé la journée de compétition de mercredi en tête du peloton de 16 équipes, grâce à son excellence mardi, et on pouvait certainement lui faire confiance pour renforcer sa position au début du programme de mercredi car il y avait de sérieuses chances d’obtenir des prix prestigieux positions dans les haies et les lanceurs de marteau masculins également.

La journée a été ouverte par les lanceurs de marteaux masculins, et Doná Varga, l’athlète de 23 ans de Dobó SE, après son premier lancer de sécurité (70,28 mètres), a proposé des tentatives stables au-dessus de 73 mètres et a finalement terminé avec 73,75 mètres, que seul le classique ukrainien, Mihalo Kohan, il connaissait mieux (77,03 m).

Dans les haies hommes, Bálint Szeles est arrivé avec le deuxième meilleur temps, seul le Chypriote Milan Trajkovic était plus fort, qui a terminé devant lui cette fois, mais le sprinteur hongrois a gardé avec confiance ses autres rivaux derrière lui avec un temps de 13,68 secondes.

« Le début s’est bien passé, puis malheureusement j’ai fait une erreur au milieu, j’ai mal attaqué la barrière et j’ai décollé, ce qui a apporté encore deux petites erreurs, mais dans l’ensemble je suis satisfait de ce parcours »

– évalué Szeles à MTI.

Dans les haies féminines, Kozák était considérée comme une favorite similaire à Trajkovic, et la médaillée d’argent du Championnat d’Europe de Debrecen a couru avec la confiance correspondante, gagnant par une marge supérieure, avec son meilleur temps de l’année, 12,89 secondes.

« Je me sentais plus à l’heure dans ce run, je me suis bien échauffé, mais évidemment aujourd’hui il y avait un peu plus de vent de face qu’hier »

– a déclaré Kozák, ajoutant que ce n’était que sa troisième compétition de steeple de la saison, car il a déjà le niveau WC, donc ils n’ont pas eu à se précipiter avec son entraîneur. «Nous avons bien construit la saison pour en faire la meilleure pour moi. Nous étions avec lui pour commencer avec le minimum et si j’ai besoin de plus de compétition, alors nous pourrons l’avoir.

Après les haies, les 800 féminins ont suivi et une course sensationnellement construite et exécutée par Bianka Bartha-Kéri, qui a pris la tête dans le premier tour de la course la plus forte, a progressivement augmenté le rythme et a même eu la force d’un gros délié, ce qui est les deux premières fois de sa carrière ont abouti à sa course en moins d’une minute, et de plus, avec son résultat de 1: 59,80 minutes, il a atteint le niveau du Mondial de Budapest en août d’un siècle. Il a finalement franchi la ligne d’arrivée à la deuxième place derrière son rival ukrainien.

« Honnêtement parlant, j’ai du mal à trouver les mots, mais je suis très content, c’est certain. Représenter les couleurs de notre nation donne un gros coup de pouce »

– a déclaré avec joie la coureuse de demi-fond de 29 ans, qui n’était qu’à 34 centièmes du sommet national de Judit Varga en 2003. « La tactique était que si le rythme était lent, je me tiendrais devant parce que je ne voulais pas tout laisser au hasard. Je sentais que j’étais en bonne force, c’était possible de risquer d’aller de l’avant. Le fait que la fille ukrainienne soit en avance sur moi de trois siècles ne m’intéressait pas du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *