Le nombre de personnes infectées par la variole du singe en Hongrie est passé à 42.

National

Neuf autres hommes âgés de 23 à 50 ans ont été confirmés infectés par le virus de la variole du singe en Hongrie, ce qui porte le nombre d’infectés à 42, a déclaré jeudi à MTI le Centre national de santé publique (NNK).

Entre le 25 et le 31 juillet, les personnes infectées se sont rendues chez le prestataire de soins de santé compétent au niveau régional avec des symptômes évoquant le monkeypox, où des échantillons ont été prélevés dans tous les cas en raison de la suspicion de monkeypox.

Les personnes infectées restent à leur domicile en isolement, la plupart d’entre elles vivant à Budapest, ont-ils expliqué.

Ils ont ajouté que l’autorité épidémiologique compétente au niveau régional procède à un examen épidémiologique de tous les patients, y compris la recherche des contacts.

La maladie commence par des symptômes généraux et non spécifiques (fièvre, frissons, douleurs musculaires, douleurs dorsales, maux de tête, fatigue) et un gonflement des ganglions lymphatiques, et des éruptions cutanées apparaissent 1 à 3 jours après les premiers symptômes. Dans de nombreux cas, les éruptions apparaissent d’abord sur le visage, puis sur les paumes et la plante des pieds, mais elles peuvent également apparaître sur la muqueuse buccale, les organes génitaux et autour de l’anus, peut-on lire dans le communiqué.

Le Centre national de santé publique demande au public de toujours consulter un médecin en cas de maladie accompagnée d’une éruption cutanée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *