Le gouvernement publie un décret donnant aux employeurs le pouvoir d’exiger les vaccins Covid

National
Coronavirus

Dans le dernier numéro du journal officiel Magyar Közlöny, le gouvernement hongrois a publié un décret donnant aux employeurs le pouvoir d’exiger que leurs employés soient inoculés contre le coronavirus « comme condition de travail ».

Les employeurs peuvent exiger que leur personnel soit vacciné contre le Covid « s’ils le jugent nécessaire dans l’intérêt de la sécurité des personnes qui y travaillent », selon le décret. Les employeurs qui demandent à leurs travailleurs de se faire vacciner doivent leur donner 45 jours pour recevoir leur premier vaccin. Les travailleurs doivent recevoir la deuxième injection à la date fixée par le médecin qui administre l’inoculation. Les employés qui ne s’y conforment pas peuvent être mis en congé sans solde pour une période d’un an et peuvent être licenciés après cette période s’ils n’ont toujours pas été vaccinés. Les employés qui peuvent produire un certificat médical attestant que l’inoculation contre le coronavirus les mettrait en danger en raison de leur état de santé sont exemptés de la nouvelle règle.

Gergely Gulyás, chef de cabinet du Premier ministre, a annoncé cette mesure lors d’un point de presse hebdomadaire jeudi. Il a déclaré que cette mesure était nécessaire pour augmenter le taux d’inoculation dans le cadre de la quatrième vague de la pandémie. Un décret distinct publié dans le journal officiel exige le port de masques dans les transports publics ainsi qu’aux arrêts et aux stations à partir du 1er novembre.

 

hungarymatters.hu

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *