« La quatrième vague de pandémie est inévitable »

National
Coronavirus

Le Premier ministre Viktor Orbán a déclaré vendredi qu’une quatrième vague de la pandémie de coronavirus en Hongrie était inévitable et a exhorté la population à se faire vacciner.

« La piqûre de rappel s’apparente à une police d’assurance-vie », a déclaré le Premier ministre à la radio publique Kossuth, ajoutant qu’il recevra sa troisième dose au cours du week-end. « La quatrième vague de la pandémie aura bientôt encerclé la Hongrie, certainement par l’est », a déclaré M. Orbán, notant que si 59 % des Hongrois étaient vaccinés contre le Covid, le taux de vaccination de la Roumanie n’était que de 29 % et que la situation dans ce pays était « alarmante ». Il a ajouté que la Hongrie a décidé d’accueillir 50 patients atteints du coronavirus en provenance de Roumanie dans ses deux hôpitaux situés près de la frontière. Il a exhorté le public à envisager de porter à nouveau des masques de protection, ajoutant toutefois que cela ne suffisait pas à garantir une protection contre l’infection. M. Orbán a déclaré que les vaccins étaient efficaces, puisque moins d’un pour cent des personnes inoculées tombaient malades à cause du Covid. Il a exhorté la population à se faire vacciner, en prévenant que la variante Delta du virus était beaucoup plus agressive que les variantes précédentes. Au cours de l’été, la Hongrie a effectué les préparatifs nécessaires pour gérer une vague grave de la pandémie à l’automne sans avoir à rétablir les mesures de confinement, a déclaré le Premier ministre, ajoutant que le pays disposait de suffisamment de vaccins, de lits d’hôpitaux, de ventilateurs, de médicaments, d’infirmières et de médecins pour faire face à la vague à venir. Il a toutefois noté que la quatrième vague n’était pas encore aussi forte en Hongrie que dans de nombreux autres pays.

 

La Hongrie a de bonnes chances de développer son propre vaccin contre le coronavirus dans sa propre usine de vaccins, a déclaré M. Orbán. Mais comme cela n’est pas encore certain, la Hongrie doit s’assurer qu’elle commande suffisamment de vaccins développés ailleurs tout en faisant les préparatifs nécessaires pour produire ses propres vaccins, a-t-il dit en rapport avec l’annonce récente que l’usine nationale de vaccins hongroise pourrait recevoir la technologie de la Russie pour produire le vaccin contre le coronavirus Sputnik dès cette année.

 

hungarymatters.hu

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *