Hongrie : un projet de campus chinois conspué à Budapest

National

Des milliers de manifestants dans les rues de Budapest ont dénoncé, ce samedi, un projet de construction d’un campus chinois dans la capitale hongroise. Selon ses détracteurs, ce projet est révélateur de la politique pro-chinoise du Premier ministre nationaliste Viktor Orban.

Il s’agit d’un partenariat avec l’Université Fudan de Shanghaï pour construire un campus sur 50 hectares. La Hongrie aurait contracté un prêt auprès de Pékin pour financer les travaux évalués à 1,5 milliard d’euros.

« cheval de Troie » de Pékin dans l’UE

« La Chine construit son « cheval de Troie » avec l’aide de l’argent hongrois, car le gouvernement hongrois est un partenaire de Pékin« , a lancé la maire du 9ème arrondissement de Budapest, Krisztina Baranyi

« Nous allons arrêter le projet Fudan. Et nous continuerons à nous mobiliser sur chaque sujet où nous voyons le gouvernement représenter les intérêts des privilégiés contre la volonté de la majorité« 

-a dit le maire écologiste de la capitale, Gergely Karácsony.

Selon des sondages, une majorité des habitants de Budapest s’oppose à la présence de ce campus. Autour du site, des rues ont été rebaptisées « rue du Dalaï Lama » ou « rue des martyrs ouïghour ». De son côté, le gouvernement hongrois affirme que la décision finale pour le projet n’interviendra qu’en 2022.

 

fr.euronews.com

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *