Le zoo de Debrecen a prospéré grâce à des grenouilles venimeuses rares.

Local

Les grenouilles venimeuses de la flèche d’Anthony, arrivées au zoo de Debrecen au printemps dernier, semblent bien s’amuser, puisque l’institution peut déjà annoncer leur première reproduction réussie. Les têtards issus des œufs découverts début décembre ont continué à se développer dans les eaux d’un terrarium partagé avec leurs parents, et trois d’entre eux se sont déjà complètement transformés en grenouilles. En raison de leur taille, ils se nourrissent à l’état de têtards à l’aide d’une fourche sautante et, depuis leur atterrissage, à l’aide d’une muslica neutralisée. Les visiteurs peuvent également les voir, ainsi que leurs congénères en pleine transformation, lors de leur présentation à la Maison des Palmiers.
La grenouille flèche d’Anthony (Epipedobates anthonyi), endémique au niveau du sol des forêts tropicales arides du sud-ouest de l’Équateur et du nord-ouest du Pérou, est une espèce de grenouille flèche relativement petite avec une longueur de corps de 2-2,5 cm. Comme ses parentes, dans la nature, une toxine est déposée sur la peau, vraisemblablement obtenue à partir des invertébrés consommés ; elle attire l’attention des prédateurs par sa coloration frappante. Pendant la saison des amours, les mâles sont territoriaux ; après la ponte, ils gardent les œufs puis transportent les têtards éclos sur leur dos jusqu’à l’eau recueillie dans les pics ou au milieu des broméliacées, où ils se transforment en grenouilles.

En raison de la dégradation de son habitat et des captures commerciales illégales, l’espèce figure sur la liste rouge de l’Union mondiale pour la nature (UICN) et est inscrite à l’annexe II de la convention de Washington (CITES). également à l’annexe. Il s’agit d’une véritable rareté parmi les zoos hongrois, le grand public ne pouvant le rencontrer qu’à Debrecen.

 

zoodebrecen.hu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *