Des oiseaux d’Extrême-Orient rares et colorés sont venus au zoo de Debrecen

Local

Bien qu’il soit impossible d’accueillir des visiteurs pour le moment, la collection du zoo de Debrecen ne cesse de s’agrandir, non seulement en raison du baby-boom du printemps, mais aussi avec l’arrivée de nouveaux pensionnaires.

Les coqs faisans de l’Himalaya, qui sont également une rareté dans les zoos européens, peuvent maintenant être vus pour la première fois dans le jardin de Debrecen. Les nouveaux venus colorés du zoo d’Amersfoort, aux Pays-Bas, ont déjà occupé leur vol dans le voisinage des pandas roux dont ils sont originaires, dans une zone où les visiteurs devraient les admirer en compagnie d’autres espèces d’oiseaux de l’Himalaya après la réouverture. Le zoo espère que bientôt des poules pondeuses viendront également aux côtés des coqs.

Le faisan de l’Himalaya (Lophophorus impejanus), vénéré comme un symbole national du Népal et de l’État indien de l’Uttarakhand, est originaire des forêts, des arbustes et des pentes montagneuses de l’Himalaya, entre 2 500 et 5 000 mètres, ce qui en fait la plus haute altitude des espèces de faisans de la région.

En raison du déclin du nombre d’individus, l’espèce figure sur la liste rouge de l’Union mondiale pour la nature (UICN). Elle est très rare dans les zoos hongrois, car on ne peut la voir que dans le parc animalier de Szeged et maintenant à Debrecen.

 

Dr. Sándor Gergely Nagy
Directeur exécutif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *