Inondations : le Premier ministre pakistanais réclame un soutien international « sérieux et sincère »

Global

Suite aux inondations qui ravagent son pays, le Premier ministre pakistanais demande à la communauté internationale un « soutien sérieux et sincère ».

Les inondations qui frappent le Pakistan depuis la mi-juin ont causé près d’un demi-million de personnes déplacées et 10 milliards de dollars de dégâts. Une situation qui d’après l’ambassadeur du pays auprès de l’UE pourrait encore s’aggraver dans les prochains jours.

« L’eau qui tombe maintenant, sous forme de pluies, va frapper les zones déjà inondées, les rivières, les barrages… La destruction et le désastre auxquels nous assistons ne sont peut-être que la partie émergée de l’iceberg », avertit Asad Majeed Khan, ambassadeur du Pakistan auprès de l’UE.

D’après l’ambassade du Pakistan auprès de l’UE, les pertes dues aux inondations sont conséquentes :

– 5000 km de routes

– 243 ponts

– 1 000 000 maisons

– 730 000 têtes de bétail

La Commission européenne a alloué 1,8 million d’euros d’aide humanitaireimmédiate et compte intensifier son soutien.

« Il s’agit d’un montant initial et nous cherchons des moyens de l’augmenter au fur et à mesure que les besoins augmentent. Pour l’instant, nous sommes en attente de l’activation du mécanisme de protection civile de l’UE (car) les autorités pakistanaises demandent un abri », a déclaré Balazs Ujvari, porte-parole de la Commission européenne pour le budget et les ressources humaines, l’aide humanitaire et la gestion des crises

Au cours des trois dernières décennies, l’UE a soutenu financièrement le Pakistan, qui peine à se développer en raison de troubles politiques, mais pas seulement.

Il figure parmi les dix pays les plus vulnérables aux effets du changement climatique et la solidarité sera donc nécessaire sur le long terme.

« La crise va s’aggraver car l’eau va avoir un impact sur notre capacité à semer les cultures d’hiver. Donc, compte tenu de tout cela, je pense qu’une conférence internationale des donateurs serait une réponse adaptée ou non à ce défi », espère Asad Majeed Khan, ambassadeur du Pakistan auprès de l’UE.

L’ONU estime que 160 millions de dollars seront nécessaires en fonds d’urgence et le secrétaire général Antonio Guteres se rendra dans le pays la semaine prochaine.

 

euronews

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *