Une compagnie australienne demande à ses cadres supérieurs de se transformer temporairement en bagagistes

Global

Face à l’affluence de touristes et à une pénurie de personnel, la compagnie aérienne australienne Qantas a demandé à ses cadres supérieurs d’aider les bagagistes dans les aéroports de Sydney et de Melbourne. Ils devront notamment trier, scanner les bagages et soulever des charges allant jusqu’à 32 kg.

Cet été, plusieurs compagnies aériennes sont confrontées à une pénurie de personnel tout en faisant face à une affluence de touristes. Une situation à l’origine de nombreux retards et d’annulations de vols. Afin d’y faire face, Qantas, la première compagnie australienne, a demandé à ses cadres supérieurs de venir prêter main-forte aux bagagistes dans les aéroports de Sydney et de Melbourne, rapporte CNN, lundi 8 août 2022.

L’entreprise a fait appel à au moins 100 cadres supérieurs pour rejoindre ses équipes de manutention au sol. Cette mesure a été mise en place temporairement en attendant un renfort dans les effectifs de bagagistes. « Les niveaux élevés de grippe, et le pic de Covid associé à un marché du travail toujours tendu font du recrutement un défi qui touche le secteur », a justifié Colin Hughes, le chef d’exploitation de la compagnie, dans une lettre envoyée au personnel.

 

Un recrutement massif prévu

Les salariés qui acceptent de se soumettre à cet arrangement temporaire devront, entre autres, trier et scanner les bagages, les charger dans les avions et les conduire dans l’aéroport. Ils doivent également être en capacité physique d’assurer cette charge, c’est-à-dire « capables de déplacer et de soulever des sacs pesant jusqu’à 32 kg », a détaillé le responsable. « On ne s’attend pas à ce qu’ils assument leur rôle de manutentionnaire au sol en plus de leur poste à temps plein », a-t-il toutefois expliqué.

 

Après avoir annoncé la suppression de 6 000 emplois, soit 20 % de son personnel, au plus fort de la pandémie de Covid-19 en juin 2020, Qantas a annoncé qu’elle prévoyait désormais de recruter des milliers de nouveaux employés, notamment des manutentionnaires au sol.

 

 

ouest-france

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *