Variole du singe : 219 cas dans le monde, la Finlande rejoint la liste

Global

La Finlande a confirmé ce vendredi son premier cas de variole du singe, venant se joindre ainsi à la longue liste des pays européens touchés par la maladie. Le patient n’est pas hospitalisé et se porte bien.

219 cas ont été recensés dans le monde pour l’instant, dont 191 en Europe.

En Espagne, où plus de 80 cas ont été confirmés, et dont la plupart ont fréquenté un sauna gay de Madrid, la peur d’une stigmatisation communautaire augmente.

Ce Madrilèène déclare : « Il y a un peu d’exagération et beaucoup de stigmatisation. Et c’est vraiment dommage d’entendre des commentaires du style « ça ne concerne que les gays ! »

Mais la communauté scientifique l’a dit dès le début, le virus n’est pas dans la catégorie des MST. Il peut se transmettre en effet par simple contact tactile.

Andrea Antinori, immunologue à l’Institut des Maladies infectieuses de Rome : « La transmission se fait par des contacts étroits. De fait, les rapports sexuels peuvent être considérés comme un contact étroit, mais ce ne sont pas les seuls contacts étroits possibles. J’éviterais pour l’instant d’identifier cette maladie comme une maladie sexuellement transmissible et surtout d’identifier la population, les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, comme porteurs de cette maladie parce que je crois qu’il est de notre responsabilité de ne pas stigmatiser cette situation. »

La variole du singe ne connaît un taux de mortalité que de 3 à 6%. La plupart des malades sont rétablis après trois à quatre semaines. Mais l’OMS dit rester très vigileante face à cette « situation inhabituelle ».

 

euronews

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *