La rougeole revient en force, l’OMS rappelle l’importance de la vaccination

Global

Les cas signalés de rougeole ont explosé de près de 80 % dans le monde en janvier et février en comparaison avec la même période l’an dernier.

C’est ce qu’ont annoncé ce mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’UNICEF. Les deux organismes onusiens n’ont eu de cesse ces derniers mois de sonner l’alarme sur le risque de « catastrophe absolue » si le dangereux retard pris dans la vaccination des enfants à cause principalement de la pandémie de Covid-19 n’est pas rattrapé et si les restrictions sanitaires sont levées trop vite.

« Cette semaine est la « Semaine mondiale de la vaccination », l’occasion de souligner l’incroyable pouvoir des vaccins, non seulement pour sauver des vies, mais aussi, selon le thème retenu cette année, pour offrir à tous la possibilité de vivre le plus longtemps possible. Mais dans le monde entier, la pandémie a gravement perturbé la vaccination de routine, mettant en danger la vie de millions d’enfants et ouvrant la porte à de nouvelles épidémies de rougeole et de polio« , a dit Tedros Adhanom, le Directeur général de l’OMS.

Il y a eu 21 épidémies de rougeole importantes au cours des douze derniers mois, la plupart en Afrique et dans la région de la Méditerranée orientale. La Somalie, le Yémen, le Nigeria, l’Afghanistan et l’Ethiopie sont particulièrement touchés. En 2020, 23 millions d’enfants dans le monde n’ont pas reçu les vaccins infantiles de base par le biais des services de santé de routine. Il s’agit du nombre le plus élevé depuis 2009 selon l’UNICEF.

 

 

euronews

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *