Covid-19 : 115 000 morts chez les professionnels de santé, selon l’OMS

Global
Coronavirus

Face à la pandémie, les professionnels de santé ont payé un très lourd tribut. Et le nombre de soignants morts du covid-19 serait même très largement sous-estimé selon l’Organisation mondiale de la Santé. L’OMS considère, en effet, que ce sont entre 80 000 et 180 000 professionnels de santé qui ont été emportés par le coronavirus, ajoutant, dans l’une de ses publications, que le nombre exact se situerait aux alentours de 115 000 victimes.

Pour arriver à ce constat, l’OMS a estimé que les 6 643 décès officiellement déclarés au niveau mondial étaient bien loin de la réalité, lorsqu’ils sont mis en rapport aux données de l’Organisation internationale du Travail qui considère que les personnels soignants représentent 135 millions de personnes dans le monde.

L’OMS a également ajouté dans cette étude que les 3,45 millions de morts enregistrés en septembre dernier (plus de 4,9 aujourd’hui) imputés au covid-19 étaient également sujet à caution. L’agence de Santé des Nation unies estime ainsi que ces décès devraient être réévalués d’au moins 60%.

« C’est pourquoi il est essentiel que les professionnels de la santé soient vaccinés en priorité. Les données de 119 pays suggèrent qu’en moyenne, deux professionnels de la santé sur cinq dans le monde sont entièrement vaccinés« , a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, en présentant ce jeudi les données de cette estimation aux médias.

« Mais, bien entendu, cette moyenne masque d’énormes différences entre les régions et les groupes économiques. En Afrique, moins d’un professionnel de la santé sur dix a été entièrement vacciné. Parallèlement, dans la plupart des pays à revenu élevé, plus de 80% des agents de santé sont entièrement vaccinés« , a-t-il poursuivi.

Face à ce constat, l’OMS appelle tous les pays à s’assurer que tous les professionnels de la santé soient vaccinés contre le Covid-19, aux côtés des autres groupes à risque.

« Plus de 10 mois après l’approbation des premiers vaccins, le fait que des millions de professionnels de la santé n’aient toujours pas été vaccinés est en soi une condamnation des pays et des entreprises qui contrôlent l’approvisionnement mondial en vaccins« , a affirmé le chef de l’OMS.

Le Dr Tedros n’a de cesse de dénoncer l’iniquité vaccinale et demande sans répit aux pays disposant de suffisamment de doses de les partager, alors que le mécanisme international Covax patine, faute de vaccins suffisant.

« Les pays du G20 se sont engagés à donner plus de 1,2 milliard de doses de vaccin à Covax. Jusqu’à présent, seuls 150 millions ont été livrés. Pour la plupart des dons, nous ne disposons d’aucun calendrier. Nous ne savons pas combien de doses Covax va recevoir, ni quand« , a-t-il déploré.

L’OMS souhaite que 40% de la population de chaque pays soit vaccinée d’ici la fin de l’année, mais 82 pays risquent de ne pas atteindre cet objectif, pour la plupart faute de vaccins, a affirmé le chef de l’OMS.

« La production en soi ne constitue pas un obstacle. Les obstacles sont les politiques et les profits« , a-t-il asséné.

 

fr.euronews.com

pixabay

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *