Covid-19. Quels sont les pays ayant déjà mis en place la vaccination obligatoire ?

Global
Coronavirus

Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé, lundi 12 juillet, la vaccination obligatoire pour les soignants en France, certains pays avaient déjà passé cette étape ailleurs dans le monde. Voici lesquels.

Après plusieurs semaines de débats concernant la mise en place de la vaccination obligatoire pour les soignants en France, Emmanuel Macron a annoncé, lundi 12 juillet, cette mesure qui concerne 1,5 million de personnes et plus de 70 professions.

Dans les autres pays, certains avaient déjà passé le pas en imposant la vaccination à certaines catégories de population, d’autres avaient seulement ciblé certaines régions ou établissements. Ouest-France fait le point.

Les pays où la vaccination est obligatoire

Seulement trois pays dans le monde ont mis en place l’obligation vaccinale pour l’ensemble de sa population : le Tadjikistan, le Turkménistan ainsi que le Vatican.

Au Tadjikistan, un décret gouvernemental a été publié récemment, imposant à tous les citoyens de plus de 18 ans à se faire vacciner. Le document ne précise cependant pas les conditions exactes de cette mesure.

 

Au Turkménistan, les autorités ont annoncé qu’elles rendaient la vaccination obligatoire pour « toutes les personnes de plus de 18 ans sans contre-indications médicales ». Ce petit pays d’Asie Centrale est le seul au monde à n’avoir comptabilisé aucun cas de Covid-19 depuis le début de l’épidémie.

Depuis le 8 février, une note du Vatican a rendu obligatoire le vaccin pour les habitants du plus petit État au monde, dont le nombre est estimé entre 800 et 900 personnes. Cette obligation concerne également les employés qui y travaillent. Pour ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner, les sanctions peuvent aller théoriquement jusqu’au licenciement. Une mesure similaire à celle prise en France, lundi 12 juillet.

Les pays où l’obligation vaccinale est ciblée dans certaines régions

Certains pays ont choisi de ne pas imposer l’obligation vaccinale mais seulement à certaines régions très localisées, là où le nombre de cas est le plus important. C’est le cas des États-Unis et de la Russie.

Vladimir Poutine s’est opposé à une vaccination généralisée à toute la population. Cependant, il a approuvé la mise en place de décisions plus locales, reléguant ainsi les choix concernant l’obligation vaccinale aux différents maires. C’est ce qu’ont choisi de faire certains d’entre eux. À Moscou, par exemple, les autorités locales ont décrété, le 16 juin, la vaccination obligatoire des employés du secteur des services. Il faut donc être vacciné pour pouvoir travailler. Des mesures similaires ont été prises à Saint-Pétersbourg et sa région.

Même schéma du côté américain. Le gouvernement Biden s’est opposé à une vaccination au niveau du pays. Par contre, des villes ou des sociétés privées pourraient contraindre leurs habitants à se protéger contre le Covid. Certaines universités ont déjà mis en place cette mesure pour éviter de nouveaux clusters, dans un pays déjà très endeuillé par l’épidémie.

Rappelons que le variant Delta est désormais dominant aux États-Unis : il représente 51,7 % des nouveaux cas tandis que 33 % des adultes n’ont pas encore reçu au moins une dose de vaccin.

Ceux où la vaccination est imposée à certaines catégories de personnes

Comme en France, certains pays ont imposé la vaccination contre le Covid-19 aux catégories de population travaillant avec les personnes les plus fragiles.

C’est le cas de la Grèce qui a annoncé, le 12 juillet, la mise en place de la vaccination obligatoire pour les soignants. Ces derniers devront être vaccinés à partir du 1er septembre tandis que le personnel travaillant dans les maisons de retraite devra, quant à eux, l’être pour le 16 août.

En Italie, le gouvernement oblige les personnels de santé ainsi que les médecins à se faire vacciner, sous peine de ne plus pouvoir exercer leur métier. Cette législation a été contestée par de nombreux soignants, qui ont attaqué l’État en justice.

Du côté anglais, le Royaume-Uni a annoncé, le 16 juin, qu’il allait rendre obligatoire la vaccination pour toutes les personnes travaillant dans les maisons de retraite, y compris le personnel non médical comme les coiffeurs, esthéticiens et bénévoles. La mesure doit encore être votée par le Parlement.

Au milieu du Pacifique, les îles Fidji ont mis en place l’obligation vaccinale pour les personnes travaillant dans le public comme dans le privé. En d’autres termes, pour tous les employés de l’île. Le gouvernement a précisé que les récalcitrants ne pourront pas prendre de vacances et partir s’ils n’ont pas reçu leur première injection de vaccin avant le 15 août.

Les pays qui imposent la vaccination pour accéder à certains lieux

Certains pays ont choisi de ne pas imposer officiellement la vaccination obligatoire pour tous mais restreignent désormais l’accès à certains lieux et établissements sans pass sanitaire. Des traitements différenciés sont donc mis en place entre les personnes vaccinées et les non-vaccinées.

En Israël par exemple, ceux qui possèdent un pass sanitaire ont accès aux grandes rencontres sportives, aux festivals, aux concerts, tandis que les autres non.

Pareil aux Émirats arabes unis où sa capitale Abou Dhabi réservera, dès fin août, la plupart des lieux publics aux personnes vaccinées contre le Covid-19. Une mesure qui concernera les écoles, les musées, les centres commerciaux, les restaurants ou encore les salles de sport. Les supermarchés et les pharmacies seront encore ouverts à tous, sans distinction.

 

ouest-france.fr

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *