Plan européen pour vaincre le cancer: lancement de l’initiative européenne en matière d’imagerie sur le cancer

Europe

Aujourd’hui, lors d’une manifestation organisée à Bruxelles, la Commission lance l’initiative européenne en matière d’imagerie contre le cancer, qui vise à aider les prestataires de soins de santé, les instituts de recherche et les innovateurs à utiliser au mieux des solutions innovantes fondées sur les données pour le traitement et la prise en charge du cancer. L’initiative, une action phare du plan européen pour vaincre le cancer, a pour but de créer une infrastructure numérique qui reliera les ressources et les bases de données d’imagerie oncologique dans l’ensemble de l’UE, tout en garantissant le respect de normes éthiques élevées, la confiance, la sécurité et la protection des données à caractère personnel. L’initiative mettra également en relation les initiatives européennes et nationales, les réseaux hospitaliers ainsi que les archives de recherche contenant des données d’imagerie et d’autres données de santé pertinentes.

L’innovation technologique, combinée à la protection des données, peut créer un cadre de confiance pour les chercheurs, les innovateurs, les médecins et les patients. La nouvelle initiative européenne en matière d’imagerie sur le cancer permettra aux chercheurs d’accéder plus efficacement à davantage de données de haute qualité, afin d’étudier la maladie et de faire progresser notre compréhension de celle-ci. Les innovateurs seront en mesure de mettre au point et de tester des solutions fondées sur les données pour la prise en charge des cancers. Le développement plus aisé de solutions fondées sur les données permettra aux médecins de gagner en précision et en rapidité pour les décisions cliniques, les diagnostics, les traitements et la médecine prédictive, dans l’intérêt des patients atteints d’un cancer. Elle favorisera en outre un l’altruisme en matière de données de la part des citoyens, qui pourraient accepter ou autoriser volontairement la mise à disposition des données qu’ils génèrent, afin d’enrichir les ensembles de données de santé.

Une infrastructure transfrontière, interopérable et sécurisée préservant la vie privée accélérera l’innovation dans le domaine de la recherche médicale. Par exemple, il sera possible d’entraîner les nouvelles technologies exploitant l’intelligence artificielle (IA) sur un vaste ensemble de données normalisé et pleinement conforme au règlement général sur la protection des données (RGPD). Cela accélérera le développement d’outils innovants, qui permettront de diagnostiquer plus rapidement les cancers et d’assurer une prise en charge personnalisée de meilleure qualité.

Faire progresser la recherche dans le domaine de la santé et les soins grâce à la technologie numérique

L’initiative européenne en matière d’imagerie sur le cancer, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie européenne pour les données et de l’espace européen des données de santé, est l’un des projets phares du plan européen pour vaincre le cancer. Elle alliera l’innovation dans les technologies numériques et la protection européenne des données en vue de créer un cadre fiable et sécurisé permettant aux chercheurs, aux innovateurs et aux médecins d’accéder à des données précieuses.

Les principales organisations, institutions et entreprises européennes actives dans la recherche coopéreront afin de concevoir l’infrastructure, qui:

  • assurera aux cliniciens, chercheurs et innovateurs européens un accès aisé à d’importants volumes de données d’imagerie oncologique;
  • facilitera les tests et le développement d’outils de médecine personnalisée pour faire progresser le diagnostic et le traitement des cancers;
  • soutiendra la création de nouveaux ensembles de données d’imagerie sur le cancer et l’interopérabilité des ensembles de données existants, dans la logique de la stratégie européenne pour les données.

Prochaines étapes

Après le lancement aujourd’hui de l’initiative européenne d’imagerie sur le cancer avec deux projets, à savoir le projet EUCAIM et l’ installation d’essai et d’expérimentation de l’IA (TEF-Health), la conception de l’infrastructure numérique paneuropéenne devrait être achevée et les mécanismes de collaboration devraient être mis en place d’ici à décembre 2023. Les fournisseurs de données pourront ensuite se connecter à cette nouvelle plateforme fédérée européenne. Une première version de la plateforme sera mise à disposition pour la fin de 2024, la version finale étant attendue avant la fin de 2025. L’infrastructure numérique sera pleinement opérationnelle et entrera en exploitation en 2026.

Contexte

Le projet EUCAIM, qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative européenne d’imagerie sur le cancer, est soutenu par le programme pour une Europe numérique (DIGITAL) à hauteur de 18 millions d’euros. Il s’agit d’un projet de grande ampleur qui consistera à déployer l’infrastructure européenne de données d’imagerie sur le cancer sur la base des travaux réalisés dans le cadre du «réseau d’IA pour l’imagerie médicale», un groupe de 5 projets soutenus par le programme de recherche Horizon 2020. L’infrastructure vise à inclure plus de 100 000 cas de cancer d’ici à 2025 et au moins 60 millions d’images de cancers annotées dans un atlas distribué d’images oncologiques. Le projet débute avec 21 sites cliniques de 12 pays et vise à s’attacher la participation d’au moins 30 fournisseurs de données répartis dans 15 pays.

Les données d’imagerie oncologique seront mises à la disposition du projet TEF-Health, lancé dans le cadre du programme DIGITAL. Les petites et moyennes entreprises qui ont développé des solutions d’intelligence artificielle pour la prise en charge de cancers pourront ainsi les tester dans des environnements réels. D’autres installations d’essai seront aussi envisagées.

En outre, les pôles européens d’innovation numérique relevant du programme DIGITAL soutiendront le déploiement des technologies pertinentes pour l’initiative. Ils feront connaître aux innovateurs les exigences légales auxquelles ils doivent se plier et les installations d’essai à leur disposition. Ils fourniront également une gamme de services aux utilisateurs et aux fournisseurs de solutions numériques, tels que des services de test avant investissement, des possibilités de formation et de réseautage ainsi que l’accès aux financements.

 

 

ec.europa.eu

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *