L’Espagne s’apprête à voter un congé menstruel, pour les femmes souffrant de règles douloureuses

Europe

La décision serait inédite en Europe : l’Espagne examine actuellement un projet de loi qui pourrait permettre aux femmes de demander un congé en cas de règles douloureuses.

L’Espagne s’apprête à voter une loi inédite en Europe, pour faciliter la vie de milliers d’Espagnoles. Un congé menstruel de quelques jours pourrait être accordé aux femmes souffrant de règles douloureuses.

D’autres pays comme la Corée du Sud, le Japon, la Zambie et l’Indonésie accordent déjà des congés menstruels aux employées.

Jusqu’à cinq jours par mois

Le texte de loi prévoit un congé de plusieurs jours, jusqu’à cinq par mois, pour éviter aux femmes d’aller travailler si la douleur de leurs menstruations est trop intense, selon le journal espagnol El Pais.

Elle fait partie d’une loi plus large de « pour la protection des droits sexuels et reproductifs et la garantie de l’interruption volontaire de grossesse », qui devrait également renforcer l’accès à l’IVG.

« Si quelqu’un a une maladie avec de tels symptômes, un handicap temporaire lui est accordé. Il devrait en être de même pour les menstruations », a jugé Angela Rodriguez, secrétaire d’État espagnole à l’Égalité, dans El Periodico.

Le vote est prévu la semaine prochaine, mi-mai.

 

 

ouest-france

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *