Vladimir Poutine prédit une victoire de la Russie en Ukraine, « comme en 1945 »

Europe

Au cours de ses vœux du 8 Mai, le dirigeant russe a affirmé que son pays sortirait victorieux du conflit engagé contre l’Ukraine, établissant un parallèle entre la Seconde guerre mondiale et le conflit en cours.

Le président russe Vladimir Poutine a assuré que « comme en 1945, la victoire sera à nous », multipliant les comparaisons entre la Seconde Guerre mondiale et le conflit en Ukraine dans ses vœux du 8 mai, ce dimanche. Lundi, Moscou va commémorer par une parade militaire la victoire contre l’Allemagne nazie.

Lire aussi : Guerre en Ukraine : pourquoi le 9 mai est une date clé qui pourrait faire basculer le conflit

Des vœux offensifs

« Aujourd’hui nos militaires, comme leurs ancêtres, se battent au coude à coude pour la libération de leur terre natale de la crasse nazie, avec la confiance que, comme en 1945, la victoire sera à nous », a affirmé Vladimir Poutine dans ses vœux adressés dimanche aux pays de l’ancien bloc soviétique ainsi qu’aux régions séparatistes de l’est de l’Ukraine.

« Aujourd’hui, le devoir commun est d’empêcher la renaissance du nazisme, qui a causé tant de souffrances aux peuples de différents pays », a-t-il ajouté, souhaitant « que les nouvelles générations soient dignes de la mémoire de leurs pères et grands-pères ».

Dans ses vœux, Vladimir Poutine a par ailleurs multiplié les références aux, non seulement aux soldats, mais également aux civils du « front intérieur », « qui ont écrasé le nazisme au prix d’innombrables sacrifices ».

« Malheureusement, aujourd’hui, le nazisme relève à nouveau la tête », a déclaré le président russe, dans un passage destiné aux Ukrainiens. « Notre devoir sacré est d’empêcher les héritiers idéologiques de ceux qui ont été vaincus » dans ce que Moscou nomme la « Grande Guerre patriotique », de « prendre leur revanche ».

Le président a souhaité « à tous les habitants de l’Ukraine – un avenir pacifique et juste ».

La Russie justifie l’offensive lancée en Ukraine le 24 février par la volonté de « démilitariser » et « dénazifier » l’Ukraine.

Les opérations offensives se poursuivent

Ces vœux ont été prononcés alors que les derniers combattants retranchés à Marioupol redoutaient samedi un assaut final à la veille de la commémoration lundi à Moscou et au moment où les frappes russes s’intensifient sur l’Est de l’Ukraine avec soixante personnes portées disparues dans le bombardement d’une école.

« L’ennemi ne cesse pas ses opérations offensives dans la zone opérationnelle orientale afin d’établir un contrôle total sur le territoire des régions de Donetsk, Lougansk et Kherson, et de maintenir le couloir terrestre entre ces territoires et la Crimée occupée » depuis 2014, a indiqué l’état-major ukrainien ce dimanche matin.

Il a précisé que dans la région de Donetsk, les troupes russes avaient poursuivi leurs opérations offensives autour de Lyman, Popasnyansky, Severodonetsk et Avdiivka. Et que la situation était « tendue » du côté de la Moldavie.

 

ouest-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *