UE : le passeport sanitaire valable neuf mois sans 3e dose

Europe
Coronavirus

La Commission européenne a recommandé jeudi aux 27 pays de l’UE d’administrer une dose de rappel anti-Covid au plus tard neuf mois après une première vaccination complète pour conserver la validité du pass sanitaire européen.

Cette validité ne serait plus reconnue en l’absence de ce rappel, a précisé le commissaire à la Justice Didier Reynders, chargé de présenter ces recommandations après leur adoption par le collège présidé par l’Allemande Ursula von der Leyen.

« Nous proposons une validité de neuf mois pour le certificat anti-Covid européen et au-delà de cette période, sa validité ne serait plus reconnue en l’absence d’une dose de rappel », a expliqué le responsable belge.

Il est généralement admis que les effets d’une première vaccination complète se réduisent au bout de six mois.

L’idée est que tous Etats membres fassent administrer une dose de rappel après ces six mois, a insisté Didier Reynders. Mais, a-t-il souligné, « cette période supplémentaire de trois mois doit leur permettre de s’organiser », laissant ainsi une marge de souplesse aux campagnes nationales de vaccination. « Nous proposons que ces nouvelles règles entrent en vigueur le 10 janvier 2022 », a-t-il annoncé.

Le contrat conclu avec le groupe Pfizer pour 1,8 milliard de doses de vaccins permettra d’effectuer ce rappel dans toute l’UE, a rappelé la Commission.

 

 

euronews

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *