Climat : les émissions mondiales de CO2 devraient atteindre un niveau record en 2023

Europe

En 2023, les émissions mondiales de CO2 devraient atteindre un niveau jamais atteint, selon l’Agence internationale de l’énergie

Pour affronter la pandémie et réduire son impact négatif sur les économies, les États ont débloqué des sommes sans précédent. 16 000 milliards de dollars de mesures fiscales annoncées sont allés dans les dépenses sanitaires et le soutien d’urgence aux entreprises et ménages.

Sur les quelque 2 300 milliards consacrés à la relance économique, à peine 2 % sont allés à ce jour à la transition en faveur des énergies propres, a calculé l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans une analyse des plans de relance et de leur impact énergétique.

« Des niveaux record »

Conséquence : Au vu des prévisions actuelles de dépenses publiques, les émissions de CO2 sont parties pour atteindre des niveaux record en 2023 et continuer à croître les années suivantes, avertit le directeur de l’AIE, Fatih Birol. Il ne cache pas sa déception puisque depuis le début de la crise du Covid-19, de nombreux gouvernements ont dit combien il était important de mieux reconstruire, pour un avenir plus sain, mais beaucoup doivent encore joindre les actes à la parole.

Selon les calculs faits par l’AIE et le FMI mi-2020, 1 000 milliards de dollars d’investissement vert additionnel par an et sur trois ans (efficacité énergétique, électrification, réseaux…) permettraient de soutenir à la fois la reprise et la création de 9 millions d’emplois​, dans le respect de l’Accord de Paris sur le climat.

Basée à Paris, l’AIE a été créée par l’OCDE en 1974. En mai, elle a préconisé l’abandon de tout nouveau projet d’exploration de combustibles fossiles (pétrole, gaz, charbon).

 

 

ouest-france.fr

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *