Assouplir les règles pour mieux relancer l’économie européenne

Europe

Maintenir la souplesse budgétaire pour faciliter la reprise économique. La Commission européenne estime que les mesures de soutien mises en place par l’UE devraient se poursuivre au cours des deux prochaines années afin de surmonter les conséquences de la crise provoquée par le covid-19.

Les dérogations aux règles budgétaires pourraient ainsi se maintenir tant que la croissance n’aura pas atteint son niveau précédant la pandémie. Pour la Commission il ne faut cependant pas oublier les objectifs à long terme. « Nous aurons probablement cette année une dette autour de 100% du Produit intérieur brut de la zone euro ce qui est très élevé et sans précédent« , précise Paolo Gentiloni, Commissaire européen en charge de l’Economie.

L’Italien estime qu’à l’heure actuelle un tel niveau n’a rien de catastrophique grâce aux faibles taux d’intérêts et aux actions de la Banque centrale européenne. « Mais le problème de la dette élevée à moyen terme doit être réglé, c’est un point que les pays particulièrement endettés ne peuvent pas oublier« , ajoute-t-il.

La Commission européenne prépare des propositions pour amender les règles budgétaires. La question devrait être relancée au cours du 2nd semestre lorsque l’UE disposera de plus de certitude économique. « D’ici l’été nous aurons une forte reprise mais qui restera inégale  » d’un secteur à l’autre, explique Paolo Gentiloni. L’ampleur de la relance dépendra de l’impact des variants du covid-19 et du déploiement de la campagne de vaccination.

 

fr.euronews.com

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *