Grèce : « passeport vaccinal » pour faciliter la venue des touristes étrangers

Europe

La Grèce milite en faveur d’un certificat vaccinal adopté au niveau européen. Athènes souhaite ainsi faciliter la venue des touristes étrangers, essentiels dans l’économie grecque.

La Grèce est un des pays européens le plus en avance, en matière de « passeport vaccinal« . Il s’agit, en l’état, d’un certificat numérique qui, aux yeux des autorités grecques, permettra aux personnes ayant été vaccinées de voyager plus librement, sans subir des restrictions de quarantaine, par exemple.

Athènes souhaite que la mise en place d’un tel document soit adopté, pas seulement au niveau national, mais au niveau des 27.

« Pas un moyen de discrimination »

Kyriakos Pierrakakis est le ministre grec de la gouvernance numérique. Il a indiqué que le chef du gouvernement a déjà transmis une proposition au niveau européen pour qu’un tel certificat de vaccination soit adopté.

« Il s’agit d’un outil destiné à faciliter la vie ; il ne s’agit pas d’en faire un moyen de discrimination », assure-t-il.

« Notre proposition se concentre sur les passages de frontières, précise-t-il.Si vous traversez une frontière pour vous rendre dans un autre pays, vous allez être soumis à un test et peut-être mis en quarantaine pour quelques jours. Si vous avez reçu le vaccin, vous irez plus vite. On peut imaginer par exemple l’instauration de files réservées aux personnes vaccinées à l’arrivée à l’aéroport. Ce serait une file distincte de celle utilisée par les voyageurs qui n’auraient pas été vaccinés. Finalement, c’est très simple. »

Reconnaissance juridique d’un pays à l’autre

Les premiers certificats ont été distribués vendredi dernier. A ce jour, plus de 55 000 Grecs ont déjà obtenu ce précieux sésame, délivré dès lors qu’on a reçu deux doses de vaccin anti-Covid.

« L’utilisation de ces certificats de vaccination n’est pas sans poser de problèmes, remarque Fay Doulgkeri, correspondante d’euronews à Athènes_. Des problèmes d’ordre technologique : faire en sorte que ces certificats soient déchiffrés d’un pays à l’autre. Des problèmes d’ordre juridique : faire en sorte qu’ils soient aussi reconnus d’un pays à l’autre. Or, cela suppose une harmonisation au niveau européen. »_

Le ministre grec de la gouvernance numérique se veut plutôt optimiste quant à la généralisation de tels certificats pour les voyageurs.

« Si notre proposition est rejetée, souligne Kyriakos Pierrakakis_, cela voudra dire qu’on maintient un système absurde dans lequel, la personne qui arrive à la frontière, même si elle est vaccinée, devra se faire tester, ce qui serait dommage ! Ces tests pourraient en effet servir à d’autres personnes. »_

Eviter une nouvelle année noire pour le tourisme

Pour Athènes, un tel passeport vaccinal vise notamment à faciliter la venue des touristes étrangers.

 

L’enjeu est de taille tant le tourisme est crucial dans l’économie grecque.

Et c’est d’autant plus vrai pour 2021, après une année 2020 catastrophique.

 

fr.euronews.com

pixabay

Propriétés Iris

Debrecen, Külsővásártér - New flat close to Center

60 m2 appartement a louer
180 000 Ft

Debrecen, Kígyó utca - Supermodern flat in the Center

82 m2 appartement a louer
199 000 Ft

Hajdúsámson

maison à vendre
60 000 000 Ft

Debrecen, Bem tér - Homey flat in Bem park

64 m2 appartement a louer
250 000 Ft

Debrecen, Péterfia utca

5 m2 prémisses a louer
50 000 Ft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *