Les réservoirs de gaz en Hongrie sont remplis à 90 pour cent

Économie National

Grâce aux mesures prises par le gouvernement et au stockage continu depuis le mois d’avril, les réserves de gaz en Hongrie ont dépassé les 90 %. Une préparation adéquate jette les bases d’un approvisionnement sûr des ménages et du bon fonctionnement de l’économie l’hiver prochain, a annoncé lundi le ministère de l’énergie (EM).

En raison de la crise énergétique provoquée par la guerre, le règlement de l’UE établit un taux de charge obligatoire uniforme pour les États membres disposant d’installations de stockage souterrain d’ici le 1er novembre. En comparaison, la Hongrie, qui dispose d’une capacité de stockage exceptionnelle, atteint déjà le niveau prévu pour la saison de chauffage en août – a souligné le ministère.

Dans un communiqué de presse, le ministère a rappelé que le décret du Parlement européen et du Conseil adopté l’été dernier en raison de la crise énergétique causée par la guerre en Ukraine stipulait que les installations de stockage souterrain de gaz devaient être remplies à au moins 80 % de leur capacité avant le début de la période hivernale 2022-2023. À partir de cette année, le taux de remplissage obligatoire a été uniformément porté à 90 %, avec une date limite fixée au 1er novembre. Sur la base de la moyenne des cinq années précédentes, différents objectifs intermédiaires ont également été fixés pour chaque pays. Dans le cas de la Hongrie, la disposition a fixé le troisième niveau le plus élevé, à savoir 86 %, pour le 1er septembre, écrivent-ils.

À titre de comparaison, la Hongrie a déjà atteint le taux de 90 % prévu pour le mois de novembre au cours de l’été. Il y a actuellement 5,7 milliards de mètres cubes de gaz naturel disponibles dans les installations de stockage nationales. La quantité stockée jusqu’à présent est environ une fois et demie supérieure au stock disponible au cours de la même période de l’année précédente. En raison des différentes capacités de stockage dans les États membres, la comparaison des données relatives à la consommation reflète mieux la situation réelle. Dans le cas de la Hongrie, le taux de charge de plus de 56 % se situe dans le peloton de tête européen, soit deux fois plus que la moyenne de l’UE – a expliqué l’EM.

Depuis la fin du mois de juin, les installations disposent de plus de gaz naturel que les ménages n’en ont consommé en 2021, la dernière année complète avant la crise énergétique internationale. Le stock actuel dépasse de plus d’un tiers le niveau annuel de la consommation résidentielle de l’année précédente, a indiqué le ministère.

Malgré les difficultés causées par la guerre et les sanctions, le gouvernement hongrois maintiendra la protection de l’électricité au cours de la nouvelle année électrique, à partir du 1er août, sous la même forme et dans les mêmes conditions. Cette mesure unique garantit aux familles hongroises les prix de l’électricité et du gaz les plus bas d’Europe. La réserve de gaz protégée et les stocks supplémentaires garantiront l’approvisionnement sûr des ménages au cours de l’hiver prochain et contribueront grandement au bon fonctionnement de l’économie, a souligné le ministère de l’économie dans sa déclaration.

 

(MTI)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *