La Hongrie et la Turquie créent un comité économique et commercial conjoint

Économie

Le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó et le ministre turc du Commerce Mehmet Muş ont signé mardi à Ankara la déclaration fondatrice d’un nouveau comité économique et commercial hongro-turc.

S’adressant à une conférence de presse conjointe après la signature, Szijjártó a déclaré que le chiffre d’affaires du commerce bilatéral a atteint un record de 4 milliards de dollars américains en 2021, soit une augmentation de 15 % par rapport au chiffre de 2020. Les exportations hongroises vers la Turquie ont atteint 2,5 milliards de dollars l’année dernière, soit une augmentation de 21% par rapport à 2020, a-t-il précisé.

 

En ce qui concerne le développement de la coopération économique hongro-turque, Szijjártó a déclaré que les deux pays avaient mis en place un groupe de travail opérationnel dans le but de stimuler la coopération économique et commerciale. Par ailleurs, le gouvernement hongrois soutient un investissement de 100 milliards de forint (266,5 millions d’euros) du groupe turc Sisecam à Kaposvár, dans le sud-ouest de la Hongrie, en lui accordant une subvention de 14 milliards de forint, a-t-il ajouté. Parallèlement, la banque hongroise Eximbank a ouvert une ligne de crédit de 105 millions d’euros pour contribuer au financement de la coopération commerciale hongro-turque. Szijjártó a noté que le producteur hongrois de l’industrie de la santé Medicor construisait une usine d’incubateurs néonatals en Turquie avec le soutien du gouvernement hongrois, ajoutant que le gouvernement aidait les entreprises hongroises à se développer sur le marché turc dans les domaines de la gestion de l’eau, de l’industrie de l’impression et de la construction de centrales électriques.

 

Dans un autre domaine, M. Szijjártó a indiqué que 50 douaniers turcs avaient été postés aux frontières entre la Hongrie et la Roumanie et entre la Hongrie et la Serbie afin d’assurer la fluidité du trafic de marchandises. Il a également indiqué que les ministres turc, bulgare, serbe et hongrois en charge des transports allaient créer un groupe de travail sur les chemins de fer après que le transport maritime est-ouest a été confronté à des défis importants et est devenu partiellement impossible en raison de la situation en Ukraine. Szijjártó a également déclaré qu’en raison du rôle croissant de la Turquie sur la scène politique et économique mondiale, la Hongrie allait augmenter le nombre de ses agents diplomatiques à Ankara.

 

 

hungarymatters.hu

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *