La production du secteur de la construction bondit depuis son niveau le plus bas en juin

Économie

La production du secteur hongrois de la construction a fait un bond de 27,8 % en juin, après une baisse à deux chiffres au cours de la période de référence, a indiqué vendredi l’Office central des statistiques (KSH).

La production du segment du bâtiment a augmenté de 25 % et celle du génie civil de 32,1 %. En termes absolus, la production a atteint 507,3 milliards de forints (1,43 milliard d’euros), le segment du bâtiment représentant 57 % du total. En comparaison mensuelle, la production a augmenté de 3,5 %, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

A la fin juin, le stock de commandes dans le secteur de la construction était supérieur de 21,2% à celui enregistré douze mois auparavant. Les commandes du segment du bâtiment ont augmenté de 32,0% et celles du génie civil de 14,3%. Les nouvelles commandes ont fait un bond de 65,9% au cours de la période, les nouvelles commandes dans le segment du bâtiment ayant augmenté de 72,4% et les nouvelles commandes dans le domaine du génie civil de 56,1%. En janvier-juin, la production du secteur de la construction a augmenté de 7,3 % par rapport à la même période de l’année précédente.

L’analyste principal Gergely Suppan de la Takarékbank a déclaré que le secteur est soutenu par la construction et la rénovation de logements, le développement des infrastructures publiques ainsi que les investissements industriels. Toutefois, les travaux de construction sont entravés par les pénuries de matériaux de construction, l’allongement des délais de livraison et les fortes hausses des prix des matériaux de construction. Certains investisseurs pourraient donc reporter leurs projets d’investissement, a-t-il ajouté. Les projets de développement des routes, des chemins de fer et des trains de banlieue pourraient également donner un coup de fouet au secteur à plus long terme, a-t-il ajouté. M. Suppan prévoit une croissance de la production du secteur de la construction de 10 % cette année, contre une contraction de 9,7 % en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *